DE SIMPLES TESTS PEUVENT
CONFIRMER LA PHA

Pour confirmer si un patient est atteint de PHA, demandez un prélèvement ponctuel d’urine pour rechercher des taux élevés d’acide aminolévulinique (ALA), de porphobilinogène (PBG), les toxines dont on pense qu’elles sont à l’origine des manifestations de la maladie.1-6
Envoyez l’échantillon d’urine du patient (de préférence tôt le matin) à l’abri de la lumière à un laboratoire spécialisé avec les détails cliniques sur le patient, et le laboratoire effectuera le test approprié.

CONFIRMEZ LE DIAGNOSTIC DE PHA AVEC DES PRÉLÈVEMENTS PONCTUELS D’URINE1-6

Prélèvements ponctuels (spots) d’urine

PHA=porphyrie hépatique aiguë ; ALA=acide aminolévulinique ; PBG=porphobilinogène.
*Le PBG et l’ALA sont naturellement présents dans la voie de biosynthèse de l’hème dans le foie, mais des taux élevés peuvent être toxiques chez les patients atteints de PHA symptomatique. Le PBG et l’ALA peuvent demeurer élevés pendant la récupération après une crise de la PAI ou d’un autre type de PHA.2,5,8
Les porphyrines urinaires peuvent contribuer à différencier les types de PHA3

Le prélèvement ponctuel d’urine pour le dosage du PBG est hautement spécifique et peut confirmer un diagnostic de PHA, tandis que le dosage de l’ALA est utile pour le diagnostic différentiel et la confirmation d’une ADP.1,5

Dépistage de la PHA : valeurs biologiques1,5,9

Testing for AHP: CPT codes and laboratory values for urine tests

Les tests sont plus précis lorsqu’ils sont normalisés par gramme de créatinine urinaire et lorsque l’échantillon est prélevé au cours d’un épisode aigu. Un recueil des urines de 24 heures n’est pas nécessaire. Des analyses supplémentaires (génétiques ou biochimiques) pourraient s’avérer nécessaires afin de différencier le type de PHA (PAI, CP, PV ou ADP).

  • Les exigences liées aux prélèvements d’échantillons sont propres à chaque laboratoire
  • Au cours d’épisodes aigus, le taux de PBG est généralement particulièrement élevé (>10 fois la LSN) dans la PAI7
  • Le dosage des porphyrines urinaires est non spécifique, et ne doit pas être utilisé seul pour diagnostiquer la PHA7

Les échantillons doivent être prélevés pendant les périodes de crises car les taux peuvent chuter lorsque les symptômes disparaissent. Bien qu’un prélèvement ponctuel d’urine soit déterminant pour confirmer un diagnostic, un test génétique peut également être réalisé pour différencier le type de PHA qu’un patient peut présenter.1,3,4

LORS DU DÉPISTAGE DE LA PHA, TENEZ
COMPTE ÉGALEMENT DE CE QUI SUIT :

  • La prescription d’analyses biologiques pour le dosage des porphyrines urinaires n’inclut pas l'évaluation de l’ALA/du PBG ni leurs taux correspondants, il faut donc prescrire un dosage urinaire d’ALA et de PBG pour dépister une PHA7
  • Les taux d’ALA sont élevés pendant les périodes symptomatiques pour les 4 types, tandis que le PBG n’est élevé que pour les 3 formes les plus fréquentes (à l’exclusion de l’APD), mais ces taux peuvent diminuer entre les crises
  • Normalisez les résultats des tests à l’aide de la créatinine urinaire pour éviter les faux négatifs, en particulier dans les échantillons d’urine diluée3
  • La couleur des urines est normale, mais peut virer au rouge foncé ou au violet lorsqu’elle est exposée à la lumière4,6
  • Les échantillons doivent être réfrigérés, congelés et/ou à l’abri de la lumière, bien que de courtes périodes hors de ces conditions ne devraient pas générer de résultats faux négatifs3,10
  • Une fois qu’un diagnostic de PHA est confirmé biochimiquement, un séquençage génétique peut être utilisé pour identifier la mutation et le type de PHA. Envisagez un dépistage génétique des membres de la famille des patients chez lesquels une PHA a été diagnostiquée afin d’identifier les personnes susceptibles d’être également porteuses d’une mutation génétique de la PHA et de potentiellement présenter des niveaux élevés et toxiques d’ALA et de PBG3

§Le PBG et l’ALA sont des précurseurs des porphyrines naturellement présents dans la voie de biosynthèse de l’hème dans le foie, mais qui atteignent des niveaux toxiques chez les patients atteints de PHA symptomatique.2,5

 

 

Parmi les 4 porphyries hépatiques aiguës, la porphyrie aiguë intermittente est la plus fréquente. Le diagnostic clinique de ce groupe hétérogène de porphyries est difficile car les signes cliniques sont peu spécifiques. De nombreux spécialistes sont concernés par le dépistage de ces maladies : dermatologues, neurologues, réanimateurs, urgentistes, gastroentérologues, gynécologues, néphrologues, psychiatres et internistes pour ne citer que les principaux. Il est donc important de travailler en réseau afin d’améliorer le dépistage et le diagnostic. Les cliniciens doivent être soutenus par un laboratoire de biochimie performant permettant le diagnostic rapide et précis de la maladie.

Pr. Patrick Mercié
Pr. Patrick MerciéService de médecine interne et immunologie clinique
Hôpital Saint-André, CHU de Bordeaux, INSERM 1035 BMGIC, Université de Bordeaux, France

OÙ EFFECTUER LE DÉPISTAGE DE LA PHA

France:

Centre Français des Porphyries
Le Centre de Référence Maladies Rares Porphyries / Centre Français des Porphyries (CFP) est là pour vous aider dans la prise en charge de la maladie : https://www.porphyrie.net/
Un médecin du CFP est joignable 24h/24 au +33 (0)1.47.60.63.31 pour les URGENCES.

En cas de suspicion, si vous souhaitez être accompagné dans le dépistage de votre patient, veuillez contacter medinfo@alnylam.com.


CHU de Bordeaux
Pôle de biologie et pathologie
Service de biochimie - Hôpital PELLEGRIN


CHU de Lille
Pôle de biologie pathologie génétique


CHU de Toulouse
Laboratoire de Biochimie Métabolique - Hôpital Purpan


CHU de Rennes
Pôle de Biologie
LABORATOIRE DE BIOCHIMIE-TOXICOLOGIE - UF « Vitamines-Métaux-Fer »

 

Royaume-Uni :

Cardiff Porphyria Service
Department of Medical Biochemistry & Immunology, University Hospital of Wales, Heath Park, Cardiff, CF14 4XW
Numéro de téléphone (laboratoire Porphyrin) : 029 2074 3565
Email: porphyria@wales.nhs.uk


King's College Hospital Porphyria Service
Porphyrin Section, Reference Biochemistry, Department of Clinical Biochemistry, Viapath
King's College Hospital, London, SE5 9RS
Numéro de téléphone (laboratoire Porphyrin) : 020 3299 3856
Email: kch-tr.porphyriaclinic@nhs.net

 

Italie :

Genilam

Genilam Italy

Les tests génétiques peuvent détecter certaines mutations génétiques chez les patients et aider les médecins à établir un diagnostic de certitude.
Accéder au service de Genilam pour la porphyrie hépatique aiguë
 

Espagne :

Proyecto AnticiPAH (uniquement pour les hôpitaux situés en Espagne)

Proyecto AnticiPAH

AnticiPAH est un projet de la Fondation pour la recherche biomédicale de l'hôpital 12 de Octubre à Madrid, en Espagne, pour le diagnostic précoce de l'HTAP.
En cas de suspicion d'HTAP, demandez un kit de diagnostic gratuit avec le test de Hoesch par courriel à anticipah.hdoc@salud.madrid.org.
 

 

S'inscrire pour recevoir des mises à jour d’Alnylam à propos de la porphyrie hépatique aiguë

Tous les champs sont requis

* Veuillez entrer votre prénom
* Veuillez entrer votre nom
* Veuillez saisir votre code postal du lieu de travail
* Veuillez choisir le pays
* Veuillez sélectionner une spécialisation médicale
* Veuillez sélectionner un titre professionnel
* Please confirm the terms